labo.ch

labo.ch


L'expérience client un levier de différenciation

Diplômé de l'université de Berkeley aux Etats Unis. Formation et conseil en marketing direct (CRM). Formateur diplômé FSEA du brevet fédéral de formateur pour adultes.

Share


Tags


Twitter


Diction et intonation.

Thierry TalagrandThierry Talagrand

Notions d'honnêteté et de confiance.

« Ca sonne faux. »

Cette petite phrase, qu'il nous est à tous arrivé de formuler in petto, tandis que nous écoutions les propos de tel ou tel, suggère que, peut-être plus encore que ce qui est dit, c'est la façon de le dire qui importe pour persuader un interlocuteur de sa bonne foi. Existe-t-il, dans la voix d'une personne ou dans sa manière de prononcer les mots - leur hauteur, leur vitesse, leur intensité… toutes caractéristiques regroupées sous le terme générique de « prosodie » -, des indices révélateurs de son degré de sincérité?

La signature prosodique unique induisant, dans le cerveau de celui qui écoute, les notions d'honnêteté et de confiance en elle de la personne qui lui parle.

Diction rapide.

Les analyses acoustiques de ces enregistrements montrent qu’il existe une signature prosodique de l’honnêteté. Il s’agit d’une diction rapide, une intensité forte au milieu du mot, et une hauteur qui descend en fin de mot.

Volume et intonation.

À l’inverse, l’incertitude d’une personne est souvent liée à une diminution du volume et à une intonation plus forte. Selon ce papier, la prosodie de la parole porte des marqueurs de mensonge plus fiables que d'autres comportements.

Diplômé de l'université de Berkeley aux Etats Unis. Formation et conseil en marketing direct (CRM). Formateur diplômé FSEA du brevet fédéral de formateur pour adultes.

Comments